Guismo

Guismo

1999 - 2017
Mâle

Né(e) le : 20 mai 1999
Disparu(e) le : 08 juin 2017

De : p


Maître(sse) : L


Signe particulier :
Ses grands yeux de biche ; frotter son museau contre tout et n'importe quoi ; ses petites oreilles toutes douces


Friandise préférée :
La viande bien sûr


Jouet préféré :
Les doudous


Meilleurs amis :
Lulu
chienne de ma grand-mère ; et moi bien sûr :)

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

En mémoire de Guismo

8 11 24

Mon amour, Tu es parti hier soir. On a du te piquer car tu souffrais beaucoup trop. Tu ne bougeais plus de ton panier. Ta tête était lourde. Tu avais encore ta tête, tu voulais être sur les genoux de quelqu'un. Mais tu étais parti, petit à petit, depuis déjà quelque temps, je le reconnais. Au fil des jours, tu n'étais plus le même. Tes habitudes ont changé quand tu te rapprochais de la mort. Malheureusement, beaucoup de gens auront cette image de toi, d'un vieux chien. Mais tu as eu plusieurs périodes de vieux chien : tes débuts timides, le milieu, les meilleurs moments pour toi, la fin, quand tu cherchais l'attention et la présence humaine. Nous t'avions adopté alors que tu avais douze ans. Dès le début, les gens m'ont prévenu que c'était vieux pour un chien, et qu'il ne fallait pas que je m'attache. S'ils avaient su que tu resterais avec nous jusqu'à tes dix-huit ans ! La majorité tant voulue. Mon bébé d'amour, tu es resté cinq ans avec nous. Je ne me souviens plus de ma vie quand tu n'étais pas là. Tu as embelli ma vie. Tu m'as fait me sentir utile. Qu'est-ce que je vais faire de mon temps, maintenant que tu es parti ? Tout me manque chez toi. Absolument tout. Maintenant, je suis seule chez moi. Il n'y a plus que tes gamelles, tes couvertures, ton harnais, tes paniers, et moi. Je te souhaite tout le bonheur possible. Tu ne souffres plus maintenant. J'espère que tu es heureux là-haut. Que tu as repris tes habitudes, que tu ne faisais plus à cause de la vieillesse. J'espère aussi que tu ne te sens pas seul : personne de la famille n'est au Paradis. Peut-être es-tu avec Lulu ? Je serai rassurée de savoir que tu as quelqu'un sur qui compter, puisque je ne suis plus là. Ta famille canidée à toi, peut-être. Je te fais mille bisous : sur ton front, entre tes deux yeux, sur tes deux joues, sur tes pattes toutes douces. Je te fais mille caresses : entre tes coussinets, sur ton poitrail, sur ta cuisse endolorie, sur ton menton, sous ton cou. Je ne t'oublierai jamais.

E.

Guismo photo - 1
Guismo photo - 2

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

24 commentaires

  • Le souvenir est une fleur qui ne meurt jamais

    De : capitout

    29/10/2017 à 16:32:35

  • De : mindy04

    26/08/2017 à 18:53:39

    pour toi petit trésor joli

  • L'amour est éternel

    De : mindy04

    25/08/2017 à 08:20:14

  • L'amour est éternel

    De : baby boum

    26/06/2017 à 15:54:14

  • Repose en paix

    De : baby boum

    26/06/2017 à 15:54:05