Saphira

Saphira

2008 - 2017
Femelle

Né(e) le : 05 novembre 2008
Disparu(e) le : 28 juillet 2017

De : AUBAGNE


Maître(sse) : VIOLANTE


Signe particulier :
Chef de meute


Friandise préférée :
Le jambon


Jouet préféré :
La balle ... Une accro !! :)


Meilleurs amis :
Guess et Largo ... La meute

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

En mémoire de Saphira

20 16 43

Ma Saphi, ma Princesse, mon éternel amour, tu es partie vendredi, doucement, tranquillement, dans mes bras, après 3 semaines d’un combat devenu de plus en plus rude. Un combat pendant lequel tu n’as rien lâché. Un combat au cours duquel je pensais qu’on arriverait à se dire quand le moment serait venu de se quitter, d’accepter cette fatalité contre laquelle nous ne pouvions rien. Mais cette perspective de ne plus être ensemble nous paraissait tellement insoutenable que nous ne pouvions nous résoudre à convenir tous les deux de ce moment. Ton regard est resté le même jusqu’au bout. Ton esprit, tellement fort, ignorant ce que la maladie faisait à ton corps. Alors Guess nous a aidés. Elle est venue me voir, s’est installée ce soir-là à côté de moi, a pris mon bras entre ses pattes, a posé sa tête dessus, a planté son regard dans le mien, puis t’a regardé à plusieurs reprises. C’est la première fois qu’elle avait cette attitude. Ce soir-là, elle m’a clairement dit : «Papa, il faut la laisser partir maintenant. Ma grande sœur est épuisée. Je suis là moi. Je te soutiens ». Guess… On a alors pu mettre des mots sur le changement de comportement qu’on observe chez elle depuis quelques semaines, bien avant que les premiers symptômes de la maladie ne se manifestent chez toi. Elle est devenue plus sûre d’elle. Elle qui n’aime personne en dehors de sa meute, de sa famille, et de nos proches semble même devenir plus sociable, acceptant le contact des autres dans la rue. En revanche elle ne tolérait plus que qui que ce soit s’approche de toi. Elle avait senti et compris bien avant tout le monde ce qui était en train de t’affecter inexorablement. Je suis resté éveillé toute cette nuit-là. Pour te regarder dormir. T’entendre respirer. Me souvenir. Cette rencontre avec Gwenola, ton éleveuse, et Bartabas, ton père, à Marseille. Quelle allure, quelle prestance, quelle sérénité ton père. Et puis m’approchant de ce parc à chiot, l’un d’eux occupé à jouer avec les autres, quittant ses frères et sœurs, pour venir à ma rencontre. C’était toi, avec ta petite bouille toute noire, ta couleur feu et bringé, et tes yeux … tes yeux … Il s’est passé ce jour-là ce qui se passe sans doute une fois dans une vie. Retour à la maison. Rencontre avec Tedy et Aldo. Ta voix déjà grave et ton attitude calme, apaisante. Tu as fait partie de la meute tout de suite, avec tout l’amour du monde, sans discussion, sans heurt, sans conflit. En somme, le résumé de ce que ta vie aura été ensuite. Puis la première fois en club. La rencontre avec Chipie, ta première et ta seule copine. Et Lorette, ton autre amour. La première fois en Agility. Moi, tellement gauche et maladroit, alors que tout cela paraissait tellement naturel chez toi. Combien de fois, tu m’auras évité l’élimination par ton intelligence et ton caractère de battante. Ta ténacité et ton envie restées intactes malgré tes deux opérations des ligaments croisés. Puis les vacances sur le lac du Bourget, celui de Sainte-Croix. Ton plus grand plaisir. Nager telle une loutre avec ta sœur Guess venu agrandir la famille en 2011. Les randonnées dans les Alpes et dans le Var. Des heures de marche. De magnifiques paysages. Des pauses. Des rencontres avec des familles de promeneurs, des enfants qui venaient te dire bonjour, totalement en confiance. Certains chiens que nous croisions, réputés difficiles de l’aveu de leurs propriétaires auxquels je disais : « Laissez les faire connaissance … » et eux : « ça alors, d’habitude il ou elle n’aime pas les autres chiens … » Oui mais voilà … C’était toi, avec ta confiance en toi, ton calme et ta sérénité. Largo, le dernier de la meute, arrivé alors que Tedy et Aldo nous quittaient, nous laissant le cœur déchiré. Largo, le gros caractère … un agneau à la maison en fait. Il t’a suffi de lui faire comprendre qu’elle était sa place et qu’elle était la tienne, sans agressivité, sans heurt, avec ce charisme qui était le tien. Toutes ces années passées à la vitesse de l’éclair … Presque 9 ans d’un amour pur, sans limite, sans conflit. Un amour spirituel, chamanique. Il nous suffisait de nous regarder pour savoir ce que nous allions faire. Il me suffisait de savoir que j’allais rentrer à la maison et te retrouver pour que toutes les tracasseries de la journée soient effacées. C’est dire ce que je vis depuis ton départ. Cette douleur à l’intérieur. Ce vide. « Telle est la vie des hommes » disait Pagnol. « Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins. Il n'est pas nécessaire de le dire aux enfants. » Je te cherche instinctivement du regard. Je cherche le tien. Je n’arrive pas à accepter. Je sais pourtant qu’il le faudra. Il me faudra transcender ton départ. Il me faudra survivre tout simplement. Pour ceux qui restent et qui ont besoin de moi. Et ne plus penser qu’à tous ces merveilleux souvenirs de cette vie magnifique que nous avons eu la chance de vivre ensemble, ceux de tout ce que tu m’as donné pendant ces presque 9 magnifiques années. Merci mon amour. Merci pour cette belle vie passée à tes côtés. Merci d’avoir été toi. Merci pour tout ce que tu nous as laissé. Ton corps n’est plus là mais ton esprit et le mien sont lié à tout jamais. Je t’aime ma Saphi. Je t’aime ma fille. Je t’aime ma Princesse. Je t’aime éternellement.

Marcello

Saphira photo - 1
Saphira photo - 2

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

43 commentaires

  • L'amour est éternel

    De : moi91

    18/08/2017 à 01:16:03

  • L'amour est éternel

    De : Françoise-L

    10/08/2017 à 20:53:38

  • Je partage votre douleur

    De : Françoise-L

    10/08/2017 à 20:53:32

  • Je partage votre douleur

    De : coréedusud

    09/08/2017 à 21:39:10

  • Dans nos coeurs pour toujours

    De : coréedusud

    09/08/2017 à 21:38:45