NELSON

NELSON

2007 - 2018
Mâle

Né(e) le : 02 octobre 2007
Disparu(e) le : 02 février 2018

De : SOLRE


Maître(sse) : LEFEBVRE


Signe particulier :
Bouille d'enfer, gentil, ronfleur, péteur et tétu


Friandise préférée :
pomme


Jouet préféré :
Bouchons à dévisser des bouteilles d'eau


Meilleurs amis :
Félix
Caramel (les chats)
Gribouille la Garce (Lapine)

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

En mémoire de NELSON

14 2 21

Mon Nelson, Je rentre dans le salon où tu étais toujours couché devant le feu (parce que tu adorais la chaleur) et là, je ne t'entends plus ronfler... , je ne te vois pas t'étendre et me regarder en faisant aller ta petite queue et où je te dis : « Bonjour Mon Bilou, tu as bien dormi ? » Je ne t'entends plus manger et boire (en en mettant partout) nous faire un "roh" tonitruant et venir te sécher tes "bibiches" sur mon jeans (qu'est-ce que j'ai pu râler). Quand tu devais faire tes besoins (quand tu n'étais pas trop fainéant et que tu les faisaient sur le torchon....grrr) et que tu venais déposer ta tête sur mes jambes et que tu me faisais rire parce que ton menton touchait presque ton nez et que tu faisais des petits cris (pour un molosse de 40kg) et là, je mettais ton collier et quand tu étais décidé à faire une grande balade jusqu'à l'école (+/- 300m et 30 minutes pour les faire aller-retour !). Félix ton compagnon de toujours ne mange plus depuis que tu es parti, Caramel te cherche et se demande quand je vais aller te promener puisqu'ils nous accompagnaient souvent, ça nous faisait toujours bien rire. Dès que je t'ai tenu dans mes bras, avec tes 9kg pour 3 mois, j'ai su que ce serait toi mon compagnon. Notre véto Mélanie, qu'est-ce que tu lui en as fait voir... d'abord une super complicité, surtout avec ses grandes jambes que tu adorais un peu trop. Tes origines de l'est, on fait de toi un être vraiment à part, dès le début tu nous a fait le cadeau de tes 8 allergies, de tes problèmes de peau (normal pour un bulldog), et surtout ce ces f**** crises d'épilepsie, de la disparition subite de tes attributs mâles. On les cherche toujours avec Mélanie. Elle t'avait trouvé un médicament qui nous faisait bien rire aussi, à base de crapaud et ça allait vraiment sur toi, tu lui auras donné du fil à retordre, 10 ans d'essai, de recherche sur de la médecine plus douce et quand tu voyais Mélanie arriver, tu en devenais dingue (malgré les piqûres, les prises de sang...). Tu aimais tout le monde, que ce soit les autres chiens (complètement indifférent) quant au livreur de croquettes, si tu avais pu l'embrasser, tu l'aurais surement fait tellement tu devenais dingue quand tu voyais le gros carton arriver ! Sans parler d'Adrianna, ta deuxième "maman" quand on partait (puisque tes crises d'épilepsie t'empêchaient de venir avec nous... tu en as raté des occas de te la péter, puisque tout le monde sourit à la vue de ta tête de "pauvre malheureux". Depuis hier Nelson, tu nous manques à Coraline, Corentin, Patrice et moi, notre compagnon, celui qui, en douce nous faisait des pets d'Amour... ça se terminait toujours par un "qui a pu faire une chose pareille ?? ». On citait nos prénoms et puis on te voyait soit détaler parce que tu avais peur des bruits qui pouvaient sortir de là...(nous aussi) mais l'odeur était bien pire et qu'est-ce qu'on rigolait en se bouchant le nez ! Tu l'auras compris Nelson, 10 ans de vie avec toi, de chance d'avoir eu un si bon compagnon m'a rendue.. vide. Je suis dans le salon où je m'attends à te voir débouler avec ta respiration de rachitique, et rien, je n'entends que les oiseaux chanter..... Hier, quand Coraline m'a prévenue que tu n'avais plus l'air de trop bouger et qu'il m'a fallu des heures de Bruxelles pour revenir et me dire que tu n'avais pas pu partir alors que le matin, dès 4h, je t'avais mis ton collier pour les besoins quotidiens... Adrianna m'a accompagnée parce que je ne savais pas à quoi m'attendre et puis, je t'ai vu... comme si tu dormais, pas étalé, mais couché la tête entre les pattes, à moitié sur ton matelas pour vieux toutou, et je t'ai parlé, je t'ai touché et un peu poussé aussi. Et là, j'ai compris que tu étais parti sans que je ne sois à tes côtés... et j'ai pleuré toutes les larmes d'amour que j'avais pour toi. Mélanie est venue te chercher et en te caressant me disait combien tu étais unique et gentil. J'avais besoin de te savoir près de moi, toujours, alors, comme tu adorais la chaleur, nous avons décidé de te garder dans une magnifique urne, que nous avons choisi en famille, pour toi. A nous de te trouver une place, ça va être dur... le soleil sous notre tropique belge, il va falloir chercher les rayons ! Mais nous trouverons Bilou, parce que nous t'aimons et que ta place est au milieu de notre famille. Ou que tu sois, sois heureux..

Cécile

NELSON photo - 1
NELSON photo - 2

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

21 commentaires

  • Je partage votre douleur

    De : Leinahpets

    11/03/2018 à 20:14:05

  • Repose en paix

    De : pyrrha.1@wanadoo.fr

    17/02/2018 à 21:21:50

  • De : coréedusud

    06/02/2018 à 19:00:11

  • Dans nos coeurs pour toujours

    De : coréedusud

    06/02/2018 à 19:00:01

  • Le souvenir est une fleur qui ne meurt jamais

    De : baby boum

    06/02/2018 à 14:40:22