DOLYNE

DOLYNE

2011 - 2016
Femelle

Né(e) le : 10 octobre 2011
Disparu(e) le : 28 octobre 2016

De : FOLLAINVILLE DENNEMONT


Maître(sse) : BRACHT


Signe particulier :
Une petite crevette de 500 grammes avec un regard magnifique


Friandise préférée :
Les pattes de poussins et crème de saumon


Jouet préféré :
Tout ce qui couine et les jouets cannes à pêche


Meilleurs amis :
Kawa
Bilbo
Ninou
Mulan

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

En mémoire de DOLYNE

2 5 8

Dolyne, ma petite poupée, Je n'ai jamais eu le courage et le temps de t'écrire ici cet hommage, mais le voici : Je t'ai trouvé endormi dans ton panier le vendredi 28 octobre 2016. Cela fait déjà deux ans que tu nous as quitté, mais lorsque je pense à toi ma princesse, ma poupée, toi qui était si minuscule, cela réveille en moi une immense tristesse. Si tu savais à quel point je m'en veux, à quel point je regrette. Peut être aurions-nous dû prendre le risque de cette très lourde intervention? Peut être aurais tu pu t'en sortir et vivre quelques mois de plus? Mais au vu de ton état, de cet immonde cancer, nous avons eu trop peur que cette intervention ne t'emporte. Je crois qu'au finale nous n'étions pas prêt à prendre le risque de te perdre brutalement sur cette froide table chirurgicale. On a peut être été égoïste, je l'ignore, on a voulu jouer la carte de la prudence pour te garder à nos coté, même malade, mais au moins tu ne nous aurais pas quitté violemment. Kawa nous avait quitté de son vieil age quelques mois plus tôt et on n'était pas prêt à te perdre toi aussi. Alors j'ai fait mon maximum pour t'aider comme je le pouvais. Je t'ai nettoyé plusieurs fois par jour, donné à mangé et boire à la pipette pour t'aider, j'ai appliqué de l'huile ton ventre craquelé par cette tumeur, je t'ai fabriqué une écharpe pour t'aider à marcher, je t'ai aidé à faire dégonflé tes pattes avec de l'eau fraiche, je t'ai donné des fleurs de Bach pour t’apaiser le soir pour être sûr que tu dormirais au calme sans trop souffrir, j'ai bricoler avec mes moyens pour te venir en aider. Mais tout s'est accéléré... Pourtant le vétérinaire pensais qu'il te resterait 6 mois, je pensais pouvoir te garder encore voir même plus avec tout mes soins quotidiens... Je suis donc restée à la maison 10 jours à tes cotés, je t'ai apporté tout les soins et l'attention nécessaire pendant ce temps et j'étais heureuse de te voir aller mieux. Tu avais reprit de l'appétit, l'oeil vif, et nous avons pu passer ces 10 jours l'une collée à l'autre. Mais à la reprise du travail, en rentrant le soir tu n’étais plus la même, tu souffrais, tu étais essoufflée, tu n'avais plus envie. J'ai tout fait pour tenter de te faire remonter la pente, te redonner du courage, mais le lendemain tu m'as fait savoir que tu ne voulais plus et ne pouvais plus continuer. Tu n'as pas mangé et tu refusais même de boire, je voyais de la souffrance dans ton si joli regard. J'ai alors compris que épuisée par ce cancer tu avais prit ta décision de nous quitter. Je ne voulais pas m'acharner davantage, je voyais bien tout le courage que tu avais fournit pour rester encore à mes cotés alors que tu te faisais détruire par cette immense tumeur. J'ai donc téléphoné à tous les vétos du coin pour t'aider dans ton départ mais aucuns n’était disponible, aucuns n'étaient expérimentés en furets, l'un m'a même dit qu"il te ferai partir mais sans même t'endormir! Pour moi c'était hors de question, tu souffrait déjà suffisamment. J'ai prit rdv avec le véto spécialiste compétent, pour le lendemain matin. Je m'attendais à passer encore une nuit à tes cotés, mais en montant te voir pour te câliner et t’apaiser, je t'ai trouvé partie. Cela venait de se passer, et moi je n'étais pas à tes cotés.. ça m'a brisé le coeur, j'aurais voulu être avec toi dans ton départ, te caresser la tête ou te serrer contre mon cœur. Je ne voulais pas te laisser toute seule toi ma minuscule poupée. J'ai énormément pleuré et je pleure toujours encore en pensant à toi ou en allant voir ta petite tombe dans notre jardin. Je suis vraiment dégoûtée, on a perdu notre vieux Kawa fin juillet de son vieil âge et voilà que toi aussi tu nous faisais tes adieux. Deux d'un coup s'est dur. Surtout avec ton cancer et cette tumeur qui ne cessait de te dévorer et de grossir. Toi qui était une adoption sauvetage, abandonnée par tes anciens propriétaires, on a tout fait pour t'offrir une vie meilleure et à ta hauteur, on t'as donné le doux nom de Dolyne, Dolyne car Doll veut dire poupée et que tu ne faisais que 500 grammes à ton arrivée chez nous, une petite poupée qui plus est était une crème absolue. Comment vouloir se séparer d'un amour sur pattes pareil? Tu as découvert la liberté, toi qui était enfermée tout le temps en cage dans ton ancienne vie, tu as découvert un nouveau copain furet Kawa, avec qui d'ailleurs ça a tout de suite été le coup de foudre. Puis sont arrivé Bilbo et Ninou que tu as je crois pris pour tes petits. Vous étiez une petite famille parfaite.. Tant d'amour fut partagé entre nous et vous quatre... Je suis désolée ma chérie, désolée infiniment désolée, j'espère que tu as pu au moins être un peu heureuse dans ta nouvelle vie à nos cotés. J'espère que où tu es, tu as retrouvé Kawa et Milky, et maintenant le pauvre Bilbo qui nous a quitté il y a peu. J'espère que vous êtes heureux. Nous on ne vous oubli pas, on vous aime et vous êtes dans mos coeurs et pensés, vous nous avez apporté tellement de bonheur.

Ta maman qui ne t'oublies pas

DOLYNE photo - 1
DOLYNE photo - 2

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

8 commentaires

  • De : coréedusud

    20/12/2018 à 17:12:43

  • Dans nos coeurs pour toujours

    De : coréedusud

    20/12/2018 à 17:12:28

  • L'amour est éternel

    De : Léna1966

    18/12/2018 à 19:48:49

  • Dans nos coeurs pour toujours

    De : AlexiaNovna

    17/12/2018 à 20:30:24

  • Je partage votre douleur

    De : mariecath

    17/12/2018 à 19:53:20