Noam

Noam

2019 - 2019
Mâle

Né(e) le : 09 juillet 2019
Disparu(e) le : 10 août 2019

De : VALENCIENNES


Maître·sse : Linvin14


Signe particulier :
Immensément affectueux


Friandise préférée :


Jouet préféré :


Meilleurs amis :

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

En mémoire de Noam

17 3 23

Je ne suis pas oiseaux à la base. Mes parents ont des canaris. Les parents du petit sont morts durant la canicule, ma mère s'occupait du petit rescapé. J'ai passé une semaine là bas et il m'a adoptée comme sa maman et j'étais surprise de voir combien il était affectueux. Il se calait partout contre moi quand il ne se mettait pas sur mon épaule. Ce fameux jour il se tordait dans tous les sens et ne tenait plus sur ses pattes. J'ai fait 3 cliniques vétérinaires et une seule faisait les oiseaux. Elle l'a examiné 2mn et prescrit un anti douleur (normalement pour chat, mais 1 goutte/jour). 70 euros. Je paye prête à tout pour le soulager. Elle me disait que dans quelques jours ça irait et aussi, qu'il y avait plus de peur que de mal. Malgré cela, il se tordait encore et piallait. Je le gardais dans ma main ou sur mon coeur. Et vers la fin on aurait déjà dit qu'il était mort. Il ouvrait juste les yeux à moitié quand je le caressais pour me rassurer. Je suis partie me coucher et au matin. Il ne s'était pas manifesté à 8h comme tous les matins. J'avais un mauvais préssentiment puis un espoir en me disant que c'était par douleur qu'il ne me répondait pas. Je l'ai caressé en l'appelant "mon bébé" comme d'habitude et rien et il était tout froid. J'ai passé pratiquement tout mon temps depuis à pleurer à chaudes larmes. Nous l'avons mon mari et moi mis dans la petite boite du médicament et enterré dans le bois. En écrivant cela je pleure. J'ai vu la sous tasse remplie du paté aux oeufs et j'ai pleuré. J'ai entendu des oiseaux chez mes beaux parents j'ai pleuré. Nous sommes repassés par les routes que j'avais faites la veille en l'emmenant au vétérinaire, pareil. Je me suis tellement attachée car tu étais extraordinaire comme oiseau. Un vrai petit trésor. Tu as souffert malgré le médicament avant que je me couche je le voyais... ça m'est difficile. Noam est un prénom choisi en fonction de ton caractère adorable. On t'aime... Courage à tous les propriétaires dans la même situation

Linda

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

23 commentaires

  • L'amour est éternel

    De : hubert55

    17/08/2019 à 15:23:50

  • Dans nos coeurs pour toujours

    De : Wicasa

    16/08/2019 à 23:59:57

  • De : VERNETPAUTET

    16/08/2019 à 23:18:47

    Linda,

    Merci pour ce témoignage poignant pour votre petit Noam qui montre qu'un ami peut n'avoir que deux pattes avec deux ailes et que la sensibilité humaine est admirable quand elle s'exprime directement entre deux créatures même éloignée génétiquement.  Merci de nous faire compatir à votre peine et de nous avoir fait connaitre Noam.

    Je sais que les chats sont accusés de tous les maux notamment celui de décimer les petits oiseaux de jardin. Il y en avait beaucoup dans le jardin d'où était venu mon Grocha. Une seule fois, il a rapporté sur notre tapis un oiseau mort dont la rigidité assurait qu'il ne l'avait pas tué mais trouvé. 

    Quand il en apercevait un dans le voisinage il ne pouvait s'empêcher de faire un petit bruit caractéristique et de le regarder fixement. Je comprends que des chats affamés s'attaquent à des oiseaux mais pas ceux qui ont des maîtres aux petits soins comme tous ceux qui s'expriment sur ce site.

    J'ai fait une petite place dans mon coeur pour Noam.

    Michel

     

  • Repose en paix

    De : Scath

    15/08/2019 à 23:23:29

  • Repose en paix

    De : dorifore

    15/08/2019 à 14:54:21