Moustique

Moustique

2012 - 2019
Mâle

Né(e) le : 02 juin 2012
Disparu(e) le : 02 août 2019

De : CASTELNAU LE LEZ


Maître·sse : CecilouCaps


Signe particulier :
Peureux, Feignant, Pot de Colle, Strabisme


Friandise préférée :
Les frites.


Jouet préféré :
Les doigts de pieds sous la couette


Meilleurs amis :

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

En mémoire de Moustique

13 6 32

Mon Moustique est décédé hier soir, percuté par un chauffard. Il avait 7 ans. Je ne m'en remet pas et je ne cesse de pleurer depuis maintenant 11h d'affilée. Ce chat, né clandestinement dans mon jardin et dont je ne voulais pas... a rapidement gagné sa place au sein de ma famille par son caractère un peu décalé. Il agissait comme un chien à nous suivre, a pleurer quand on sortait, a nous lechouiller le nez pour le réveil.... Il était d'une douceur infinie. Il n'a cesser de me surveiller lorsque j'étais enceinte et ne me laissait jamais seule lorsque mon compagnon partait. Un pot de colle. Le vétérinaire m'avait alors averti du risque de jalousie qu'il pourrait ressentir avec l'arrivée de mon fils... il n'en a rien été. Il a toujours été très câlin avec mon fils, n'a jamais levé une patte même lorsque mon enfant le chamaillait un peu trop violemment. C'était une crème. Il avait peur des mouches, peur de l'orage. Et tout le monde trouvait que c'était un chat bizarre... mais c etait un chat bizarre dans une famille bizarre. Il miaulait sans cesse, même pour simplement traverser la pièce. Il se roulait a nos pieds pour avoir des câlins. Il pleurait à la porte de mon fils quand celui ci était en vacance et donc absent. J'ai un vide immense ce soir de l'avoir perdu après 7 ans d'amour. Je ne parviens pas à m'apaiser... je sais que le temps fera son œuvre mais ce soir je suis en détresse.... J'ai le sentiment de n'avoir pas su le protéger et pire encore, de l'avoir abandonné chez le vétérinaire pour l'incinération. Je suis tellement dévastée par son départ... et je ressens tellement de haine envers ce chauffard et envers moi-même... J'ai une toute petite famille qui comprend mon fils, son père et mon chat. Aujourd'hui ma famille a été amputée d'un quart de ses membres. J ai le cœur brisé. Je passais mon temps à lui raler dessus tout en étant consciente que je l'aimais profondément. J'espère qu'il existe un paradis des chats et que t y repose en paix mon Mamaou ❤. Ton absence est un déchirement.

Cécile

Moustique photo - 1
Moustique photo - 2

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

32 commentaires

  • De : Zara126

    14/08/2019 à 14:33:10

    La vie du chat contient une époque, concentre une parcelle de notre vie, elle est une sorte de mesure du temps et une mémoire, elle contient une expérience commune, un morceau de notre histoire, une parcelle de notre temps perdu. Quand le chat mourra, ce sera comme la fin d'un temps, la fin d'une période. L'extinction d'une partie de nous-mêmes avec l'extinction du chat.

  • Je partage votre douleur

    De : puce62

    13/08/2019 à 14:54:50

  • De : puce62

    13/08/2019 à 14:54:43

    Cécile

    je connais le grand chagrin que c'est de perdre son chat, je suis

    dedans depuis 6 mois.

    J'ai perdu mon Gribouille de maladie ce 31 Janvier, il me manque énormément.

    Continuer mon chemin sans lui c'est si difficile.

    J'ai perdu il y aura 15 ans en Octobre mon chat Figaro écrasé par

    un chauffard, lui aussi :-((

    Il était tout pour moi, il était l'ami de Gribouille.

    Moustique était un bien joli chat, il repose sur la félinosphère avec d'autres amis.

    Courage à vous 

    Isa 

    Tu n'es plus là où tu étais mais tu es partout où je suis

    Victor Hugo 

  • De : VERNETPAUTET

    11/08/2019 à 23:37:15

    Votre détresse Cécile est bien compréhensible et ma va droit à l'ame. Qu'un chauffard ait ainsi abrégé la vie de Moustique est intolérable lui qui avait l'air si heureux avec votre petite famille. Le considérer comme un membre de votre famille rejoins ce que j'ai ressentis pendant ces 14 ans avec Grocha. Tel que raconté dans mon premier témoignage de juin, il est venu chambouler notre vie deux mois après mon départ à la retraite. Comme je ne savais pas son âge,  je ne m'attendais pas à un départ si rapide et n'arrive pas à me faire à cette décision si douloureuse qu'il a fallu prendre dans l'urgence.

    Votre cas est doublement atroce avec cet accident. Quand Grocha est arrivé en 2005, tout de suite j'ai été hanté par l'éventualité d' un tel accident. Bientôt cette appréhension a été si intolérable que nous avons clos la propriété par un grillage. Jamais Grocha n'a tenté de le franchir. Il allait contre pour regarder au delà mais rien que cela me faisait frémir.

    La route qui passe devant chez nous est très fréquentée.  Ce matin justement, j'ai vu un cadavre de chat noir gisant sur le côté.  J'en ai eu pour la journée pour ruminer à  quoi nous avons échappé.  Mais il est une autre calamité qui nous sépare trop vite de nos amis félins : c'est le temps et contre lui point de grillage! Il en est de même pour nous les humains. Mais cette différence de longévité entre les chats et les hommes est une source de bien des peines et de détresse si je m'en réfère a ce site qui nous permet de dialoguer et nous soulage un peu en quelque sorte.

    Amitiés à vous Cécile, à votre mari et à votre fils auquel Moustique doit beaucoup manquer.

    Michel

  • Je partage votre douleur

    De : PopoEvere2

    10/08/2019 à 17:18:57