Chyps

Chyps

2007 - 2021
Mâle

Né(e) le : 05 mars 2007
Disparu(e) le : 18 août 2021

De :


Maître·sse : Linaa21


Signe particulier :
Une tâche blanche sur le poitrail


Friandise préférée :


Jouet préféré :
Un petit hérisson vert


Meilleurs amis :
Nettie
Canaille

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

Nori

En mémoire de Chyps

8 5 16

"Mon Chypsou. Tu avais presque quatre mois quand je t'ai adopté. Cela faisait des semaines que j'attendais ton arrivée. J'avais économisé pour toi, tu as été le premier chien que j'ai adopté avec mes propres sous. Les économies d'une adolescente de bientôt dix-sept ans, mal dans sa peau et éprouvée par une année scolaire compliquée ; qui avait hâte de partager sa vie avec toi. Chez la personne où je t'ai adoptée, on m'a proposé un autre chien, de race. Mais c'est toi que je voulais. Toi si petit et déjà blottit contre moi. Je t'ai aimé au premier regard, tu sais. Notre vie à deux a commencée (enfin, à cinq ! Parce que tu étais le cinquième membre de notre famille). Avec toi, j'ai tout vécu. Surtout beaucoup de bonheur. Et je me souviens de tout. Du premier feu d'artifice durant lequel tu t'étais si bien planqué dans ma chambre que j'ai eu peur de t'avoir perdu, de nos balades hivernales à 7h du matin, toi tout heureux de gambader dans la nuit, moi en pyjama sous mon long manteau, de la première fois où tu as vu la neige, et combien tu étais heureux quand, en automne, tu pouvais sauter et jouer dans les feuilles mortes. C'était si chouette nos sorties. Tu t'entendais avec tout le monde, tu étais la coqueluche des gens de notre quartier. Ils t'avaient même donné un petit surnom auquel tu répondais. Je m'étais promis de toujours veiller sur toi, et que rien ni personne ne nous séparerait. J'étais naïve, pas vrai ? J'ai toujours cru qu'il y avait une part de bon en chacun. C'est faux. Quatre ans après ton arrivée, un petit chat a rejoint notre famille. C'était Nettie. Tu étais tout foufou avec elle, et les photos de vous deux sont là pour prouver votre complicité, l'une d'elle où vous êtes sur l'un des lits de la maison, est ma préférée. Je n'ai plus que ça aujourd'hui : des photos. Elle nous a quitté cette année, Nettie. Un an après toi. Malheureusement, oui, il a fallu un an pour que je découvre que tu étais mort. Et de manière indirecte, en plus. J'espère que tu l'as accueillie au Paradis, sous le pont de l'arc-en-ciel, et qu'ensemble vous jouez bien, comme autrefois. Un jour, je t'ai confié à quelqu'un que je pensais être de confiance. Tu te souviens, c'était la période qui a suivi mon agression. C'était compliqué, mais tu étais là. Petite boule de poils prête à me faire des câlins pour me consoler. On est partis quelques jours en vacances. On est revenu te chercher et la vie a repris. Puis j'ai cédé pour te ramener chez ces gens qui disaient que leur chienne stressait sans toi. C'était du temporaire, j'allais pouvoir venir te voir et te rechercher. Ce temporaire c'est transformé en définitif. Je ne t'ai jamais revu. Et obtenir de tes nouvelles était un parcours du combattant. Chaque cinq mars, je pensais à ton anniversaire. Chaque jour, je pensais à toi. Je parlais de toi. Je ne t'ai jamais oublié. Aujourd'hui encore, je parle souvent de toi. Tu as été le premier, et tu le seras toujours. On a beau médire et raconter l'histoire d'une autre façon, nous connaissons tous la vérité. Tu avais une famille. De l'amour. De la douceur. Des amis à quatre pattes (ou sur deux jambes). Tu faisais partie de notre quotidien. Une famille à laquelle on t'a enlevée par égoïsme. Pour le plaisir de garder un chien adorable, parce que lorsqu'on a été habituée à avoir tout ce qu'on veut dans la vie, ôter un chien à ceux qui l'aiment, ce n'est qu'un détail. Je regrette d'avoir été trop gentille. J'aurais dû venir te récupérer. On a profité de ma faiblesse de l'époque. Mais aujourd'hui, je ne suis plus la timide jeune fille d'autrefois qui se laissait faire. J'ai appris de cette erreur (à la manière dure), et grâce à toi, je sais désormais qu'il faut choisir ses amis avec précaution. Depuis cette histoire, j'ai toujours du mal à faire garder mes animaux. Heureusement, il existe encore des gens de confiance, de vrais amis. Des gens qui ne me harcèlent pas pour avoir MON chien. Personne d'autre qui, après tout le mal qui a été fait, médit, en réinventant toute l'histoire. Nous savons tous les deux ce que nous avons vécu mon Chypsou, et ça, personne ne pourra nous l'enlever. JAMAIS. Nous avons nos souvenirs et ce fil rouge tissé d'amour qui nous reliera pour toujours. Tu étais un chien plein d'amour. Un chien exceptionnel. Merci pour ces quelques années que nous avons partagé. Merci pour m'avoir fait rire et pour m'avoir consolée. Merci pour avoir été une petite part de lumière dans mes jours sombres. Merci d'avoir été toi. Repose en paix mon microminus. Je t'aime. On se reverra un jour."

Celine

Chyps photo - 1

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

16 commentaires

  • De : Linaa21

    20/11/2022 à 19:26:41

    Merci beaucoup @voisinemj pour vos mots de réconfort.

    Amicalement,

    (Céline)

  • Dans nos coeurs pour toujours

    De : Chtimi59

    20/11/2022 à 14:29:09

  • Repose en paix

    De : geneanya

    20/11/2022 à 10:27:34

  • Repose en paix

    De : Tipulko

    20/11/2022 à 10:25:00

  • L'amour est éternel

    De : Tipulko

    20/11/2022 à 10:24:56