Némésis

Némésis

2016 - 2019
Mâle

Né(e) le : 01 avril 2016
Disparu(e) le : 14 février 2019

De : PARIS 14EME ARRONDISSEMENT


Maître·sse : Christelle Kau


Signe particulier :


Friandise préférée :
Les pains au chocolat (mais il n'y avait pas droit !)


Jouet préféré :
ses petites souris, sa petite chouette, les cotons tiges


Meilleurs amis :

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

En mémoire de Némésis

7 5 13

Mon petit Némésis, Le 14 février, à 10 heures du matin, tu as rejoint le paradis des chats, laissant ton papa et ta maman fous de désespoir. En une semaine à peine, ils sont passés d'une vie insouciante avec toi à une vie où te regarder était à la fois une joie (de t'avoir avec nous) et une souffrance (de savoir qu'ils pourraient bientôt te perdre). Tu étais si spécial à nos yeux. Quand nous avons décidé de t'adopter, je me suis demandé si ce n'était pas toi qui avait adopté ton papa. Tout de suite, tu t'étais lové dans ses bras et tu avais commencé à faire une petite sieste. Quant à moi, n'ayant pas l'habitude des chats, je me souviens que je t'avais trouvé mignon, mais sans plus. Comme cela a changé avec le temps. Déjà, nous avions vu que tu étais moins fort que ton frère : plus petit, moins agité, mais tout gentil ! Nous avons décidé de t'adopter après que papa, qui avait vraiment craqué pour toi, a mis une photo de toi sur sur notre Whatsapp. Tu es ainsi entré dans nos vies. Et peu à peu, je me suis habituée à toi. Ton papa veillait, qui m'avait avertie lors de notre première nuit à trois dans le lit, que tu étais à côté de moi et que je risquais de t'écraser. Je me souviens que nous nous sommes relayé à tes côtés la première semaine, pour que tu ne sois pas tout seul. Je n'étais alors pas du tout habituée aux chatons. Ta première après-midi seule, tu as allumé la radio ! C'était si mignon. Et puis, nous t'avons emmené chez la vétérinaire, qui nous a conseillé pour toi des croquettes vu que déjà, tu avais une santé fragile et des problèmes de transit. Ton papa te lavait pour t'apprendre à te laver toi-même, et parfois tu nous laissais des petites traces suspectes autour de ta caisse, ce qui l'inquiétait beaucoup. Au début, tu étais tout pouillou, tu avais même des puces (traitées avant que l'on te récupère), et ton poil était dégoûtant. Avec le temps, grâce aux soins que nous t'avons prodigués, notre amour et à tes super croquettes, ton poil est devenu magnifique et soyeux. Ta maman regrette énormément de ne pas avoir conservé celui qui t'a été retiré lors de ton échographie, le plus soyeux de tous et le plus clair. Nous avons toujours pensé que tu considérais plus ton papa comme ta maman (tu jouais plus avec lui, il te nourrissait plus, parfois tu grognais contre lui, ingrat!), et ta maman comme ton papa, la vraie figure de l'autorité. Mais nous t'aimions tous les deux très très forts. Tes petites habitudes vont nous manquer : - tes vocalises, qui s'étendaient sur toute une gamme : des roucoulements, des cris stridents, des cris à fendre le cœur quand tu voulais jouer et pour cela que tu apportais ton joujou chouette dans la bouche - le fait que tu nous tétais après chaque repas, et parfois même après avoir bu - le fait que quand il faisait froid, tu te lovais contre ton papa - vos jeux en bonhomme - tes petites manies lorsque tu t'ennuyais : faire caca dans les armoires à Paris (il y a encore ton odeur, j'en suis sûre), sauter sur le frigo, manger les fils de l'ordinateur (manie qui s'est renforcée après notre installation au Cambodge). - le fait que tu avais l'habitude de ne rien faire dans ta caisse, c'est donc ton papa qui se réveillait la nuit pour recouvrir ce qui s'y trouvait - le fait que tu courais vers moi le matin pour avoir tes croquettes (petit bébé qui fondait sur sa maman), et que tu courais vers la porte lorsque nous rentrions du travail - et puis, tu ressemblais encore à un bébé, tu était tout petit et tout mignon, avec ta petite gueule qui faisait un « groin » quand tu voyais une proie - ton amour inconditionnel pour le beurre et les pains au chocolat français, les doigts de pieds en France - ta peur du bruit et de l'aspirateur (mais tu avais apprivoisé la brosse à dents électrique avec le temps) - à Paris, le fait que tu courais partout pour montrer ton excitation de voir tes parents de retour de vacances - et puis ta chasse, aux mouches de préférence mais aussi aux abeilles et aux blattes (tu nous en avais ramené une dans le lit). Je me souviens que l'année de ton adoption, j'ai été en formation à Nantes pendant plusieurs sessions, et pour me montrer la joie que ton retour te procurait, tu dormais sur mon dos. Je me souviens de l'inquiétude de ton papa lorsque tu es tombé malade et que nous avons compris que tu étais guéri le jour où tu as de nouveau sauté sur le lit (petite habitude perdue au Cambodge) Je me souviens qu'à Toulon, après avoir entendu des Mirage voler, tu étais si bien caché que nous ne te trouvions plus Je me souviens de ma peine lorsque nous avons dû te déposer sur tas de un sacs à dos car tu ne pouvais pas voyager avec nous en cabine vers le Cambodge. J'ai eu peur pendant tout le vol, et puis nous t'avons récupéré paniqué sur un tapis pour bagages. Dès que tu nous a vus, cela t'a rassuré et tu as arrêté de miauler. Et puis il y a eu notre installation au Cambodge, pays où tu as vécu la majorité de ton existence. Tu te mettais souvent par terre car tu avais trop chaud, tu ne dormais plus avec nous. Nous avions parfois du mal à te reconnaître sur les photos de Paris avec ton gros poil d'hiver. Au final, tu n'aurais connu qu'un hiver et 3 printemps. Je trouve cela tellement injuste que tu aies été arraché de manière si brutale à notre affection et que tu sois tombé malade, alors même que tu étais encore si jeune. Tu ne méritais pas cela, et nous non plus. Mon petit Némésis, Nem, bébé, Raïwer, Raïraï, ribionok, KK van der Schnitz, tu vas nous manquer très fort.

Christelle et Pierre

Némésis photo - 1
Némésis photo - 2

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

13 commentaires

  • Repose en paix

    De : mindy04

    19/03/2019 à 06:29:15

  • Le souvenir est une fleur qui ne meurt jamais

    De : Kenzy

    16/03/2019 à 22:42:23

  • Je partage votre douleur

    De : mariecath

    15/03/2019 à 19:35:31

  • De : coréedusud

    13/03/2019 à 16:33:40

  • Dans nos coeurs pour toujours

    De : coréedusud

    13/03/2019 à 16:33:33