Jorgie

Jorgie

2014 - 2020
Mâle

Né(e) le : 15 mars 2014
Disparu(e) le : 29 avril 2020

De : CRAPONNE


Maître·sse : AmbreAymeric


Signe particulier :
Nombreuses pathologies


Friandise préférée :
Le petit lait


Jouet préféré :
Les bouts de fils


Meilleurs amis :

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

En mémoire de Jorgie

32 16 63

Jorges, Jorgie, mon amour de chat, mon chat chou, mon bébé, ma vie... Autant de petits noms que j'ai pu te donner qui reflètent l'amour que j'avais pour toi. Tu es arrivé sur Terre avec la Nature qui ne t'a pas gâté : de nombreuses maladies et des malformations, acquises durant la gestation. Dans le cruel monde des animaux, ta maman t'a même rejeté car tu étais trop fragile pour affronter la vie. Mais, cette maman chat t'a conduit avec ta soeur chez une dame qui a su vous faire adopter par un couple, qui vous a donné beaucoup d'amour. Tu étais très proche de ta soeur mais, elle n'avait pas de problème et quand elle essayait de jouer avec toi, elle risquait de te blesser. Alors, ce jeune couple a décidé de te faire adopter pour que ta soeur ne te blesse pas, même si ce n'était pas son intention. Et puis, tu es arrivé dans ma vie. Moi, l'amoureuse des animaux, qui n'en avait jamais eu un. Pour la première fois je me suis occupée d'un petit être qui dépendait entièrement de moi. Tu avais beaucoup de pathologie, je ne savais pas si tu allais pouvoir vivre normalement... Tu avais tes petites particularités physiques et comportementales qui te rendaient tellement unique ! Et tu étais aussi très dépendant de moi, de l'être humain qui t'a adopté. J'ai essayé de te donner tout l'amour que j'avais, et Dieu sait que j'en avais ! Et les années sont passées, toi à mes côtés pour affronter toutes les peines, les caps mais aussi les joies que la vie déposent sur son chemin. 6 années passées, plusieurs appartements, des lieux de vie où tu as pris des petites habitudes bien particulières. Durant ces deux mois de confinement, j'ai eu la chance de pouvoir partager toutes mes journées avec toi et mon cher conjoint, qui t'a adopté à la minute où il t'a rencontré. J'ai eu la chance de pouvoir profiter de toi tous les jours, de ne jamais me lasser de ta petite tête de chou, toute mignonne. J'ai eu la chance d'avoir droit à des câlins tous les matins, malgré tes douleurs et des difficultés à te mouvoir, tellement que ta petite colonne vertébrale était douloureuse pour toi. Et puis, il y a eu ce mardi 28 avril, où ton état s'est brutalement dégradé. Toi qui adorais le lait, tu n'as plus réagit au bruit du frigo qui s'ouvre le matin pour te jeter à mes pieds et miauler. Tu es resté sous le canapé, à ne plus bouger et totalement abattu... Quelle tristesse de te voir comme ça... J'ai attendu le mercredi 30 avril pour t'amener chez le vétérinaire pour qu'au final il me dise que ton état été bien trop grave, que certaines choses pouvaient être améliorées mais que ta petite colonne allait encore te faire souffrir et se dégrader, jusqu'à te paralyser complètement. C'est alors que j'ai du faire le choix le plus difficile de ma vie jusqu'à aujourd'hui : prendre la décision de te laisser partir, de faire l'ultime acte d'amour pour toi. Je t'ai accompagné jusqu'à ton dernier souffle : cela a été très rapide, la piqûre, juste le temps de te tourner et de poser ta petite tête dans ma main, de me regarder dans les yeux et puis t'éteindre calmement, et sans douleur. Aujourd'hui la peine est immense, le regret d'avoir l'impression de ne pas avoir profiter assez de toi durant ta courte vie, de t'avoir parfois laissé pour vivre ma vie, partir en week-end ou en vacances, en soirée avec mes amis, au restaurant avec mon chéri... Tant de moments passés où peut-être tu pensais que je t'abandonnais... C'est cette pensée qui me rend triste aujourd'hui, même si au fond de moi je sais que tu m'aimais et que j'étais devenue ta Maman. Tant de fois tu m'as regardé dans les yeux pendant ton petit câlin du matin, et tant de fois j'ai pu y lire l'amour que tu me portais et parfois, la reconnaissance de t'avoir offert une vie qui n'était pas gagnée pour toi au départ. Aujourd'hui il faut ré apprendre à vivre, à vivre sans tes petits miaulements, sans tes petits câlins du matin, sans tes petits grattements à la porte de la chambre, sans voir ta petite tête avec sa petite langue qui sort quand tu dors, sans te voir nous réclamer du petit lait, sans lécher les opercules des yaourts, sans entendre tes petits soupirs quand on te faisait trop de câlins et qu'on devait te gonfler. Il faut apprendre à vivre avec le vide immense que tu as laissé quand tu es parti mercredi soir... J'espère que là où tu es tu es heureux, que tu n'as plus mal, que tu as tout le lait et les caresses du monde. Tu étais le plus gentil des petits chats que j'ai jamais eu et que je n'aurai jamais, tu étais UNIQUE. Ma relation avec toi était unique aussi... Je suis et je resterai ta maman, et tu resteras mon bébé chat, mon chat chou pour toute la vie. Je t'aime mon bébé, et tu nous manque très fort à papa et à moi <3

Ambre et Aymeric

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

63 commentaires

  • De : VERNETPAUTET

    03/06/2020 à 23:28:32

    Ambre,

    Quelle chance a eu Jorgie de vous avoir pour atteindre les 6 années de sa difficile vie. Ce que vous nous en dites est très touchant et me remue le coeur. Car vous reconnaissez que malgré ses handicaps vous avez trouvé le moyen de vivre avec lui une belle tranche de vie faite de joie et d'amour. C 'est ça qui ressort de votre beau témoignage.  Il nous fait porter un regard aimant sur ce petit être qui vous a quittée le 29 avril dernier.

    Je vous présente mes condoléances les plus sincères et les plus amicales.

    Michel, le papa de Grocha

  • De : GypsiMaCoucou

    02/06/2020 à 16:26:20

    Bonjour,

    Comme je vous comprends... Elle sait que vous avez été la maman idéale.

    Bon courage.

  • De : GypsiMaCoucou

    02/06/2020 à 16:21:36

  • Je partage votre douleur

    De : GypsiMaCoucou

    02/06/2020 à 16:14:58

  • Je partage votre douleur

    De : Clémence-Joé

    31/05/2020 à 01:12:28