DOMINO

DOMINO

2008 - 2023
Mâle

Né(e) le : 12 octobre 2008
Disparu(e) le : 01 janvier 2023

De : ORLEANS


Maître·sse : Prue Sarn


Signe particulier :
Amoureux des courts de tennis, chercheur inconditionnel de balles, gentillesse et intelligence à toute épreuve


Friandise préférée :
Os à mâcher 8in1, biscuits Proplan et Hills Mobility


Jouet préféré :
Peluche licorne et balles de tennis


Meilleurs amis :
Paco le Lévrier
ami d'enfance à St Maur
vous étiez les rois du monde lorsque vous vous retrouviez...

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

DOMINO
DOMINO
DOMINO

En mémoire de DOMINO

11 6 20

Mon Domino. Pourtant j'ai pu me préparer à ton départ depuis ce 21 décembre où une prise de sang a révélé que tu étais condamné à très court terme : insuffisance rénale au stade où il n'y a rien à faire. J'étais d'abord incrédule, sidérée, puis en larmes. Tu as tenu une semaine et demi. Tu venais de fêter tes 14 ans il y a 2 mois seulement. Tu es, tu as été un formidable compagnon d'aventures, un ami et un frère, un tout. C'est Renaud qui dit que l'amour d'un chien est le plus grand amour qui soit dans "Dieu reconnaîtra les chiens", il a tellement raison... Tu as pris de plein fouet la bêtise humaine là plus grande parce que ta maman a un visage et un esprit qui dérangent... Mais nous avons tenu debout. Les lâches meurent plusieurs fois par jour, les courageux ne meurent qu'une fois. Nous avons parcouru des kilomètres toi et moi, à pieds et à pattes... Nous aimions l'eau et avons écumé d'innombrables bords de fleuves, de lacs, de rivières et de ruisseaux. Et puis ces forêts, ces bois, ces villes et ces villages, et enfin ces parcs dont tu raffolais tant. Ta singularité (car j'eus beau regarder, je n'ai jamais vu un de tes camarades faire de même...) tenait à cette passion absolue pour les courts de tennis (sans que je n'en fasse moi même), et bien sûr, la balle. Un tennis-dog impressionnant. Je te revois courir autour d'un court dès que tu en voyais un pendant des heures si je ne te reprenais pas, en quête d'une balle, et fier, si fier lorsque tu parvenais à en trouver une..., et parfois, sous les yeux effarés et pas toujours ravis des joueurs lorsque tu étais parvenu à ouvrir un portillon mal fermé ou te glisser sous une bâche ou un grillage mal tenus, et ainsi accéder au Graal pour toi, un court de tennis avec pleins de balles nouvelles dessus... Comme ramasseur de balles à Roland Garros, tu aurais fait fureur, c'est certain... Et en sportif accompli, tu nageais formidablement bien, à condition d'avoir une balle - de tennis - à chercher naturellement... Les souvenirs qui défilent sont remplis de tous ces instants de bonheur et de complicité que nous avons partagés, de tes tours de crétin qui me faisaient tellement rire ou devenir chèvre, de tes habitudes devenues les miennes, de tes postures et de tes jeux, de tes pauses contemplatives, tranquilles, et de tes sommeils enfin... Et ton sourire canin indélébile dans ma mémoire, ton expression "M'enfin" quand tu savais que tu avais fait une bêtise et que j'étais en colère. Jamais longtemps du reste. Ce n'est pas toi qui jonche les trottoirs, les parcs et les chemins de cochonneries, non ? Tu as été de toutes mes vacances et journées de repos, partout où je pouvais t'emmener, je t'emmenais. Sauf au travail, malheureusement... ce serait tellement bien qu'en France, l'on puisse un peu plus amener son compagnon au bureau... Tu étais fait pour être mascotte et je le sais bien.... pardon pour toutes ces longues heures d'attente que tu as passées....Tu as presque de la chance, tu vas retrouver Jack, le chien de The Artist, tout aussi joyeux et intelligent que toi, Pimpon et Émile Zola, Claude Nougaro, Jean Pierre Bacri, Raymond Devos... et tant d'autres âmes magnifiques à commencer par toutes celles qui peuplent ce site que nous offre 30 millions d'amis... 13 ans et 11 mois que nous nous sommes rencontrés et adoptés.... Mon chagrin est immense, ton absence qui ne fait que commencer est terrible car tu es partout et nulle part à la fois... Tu voies, je m'accroche à ton hommage comme le naufragé à son radeau, et donc je l'ai repris déjà plusieurs fois... Car sur cette page, tu es bien là...J'ai fait imprimer aussi des photos, de toi et moi, ENSEMBLE, et de toi, les plus nombreuses... Sur la plupart d'entre elles figure une balle jaune, dans ta bouche ou entre tes pattouilles comme ci-dessous, sous une de tes oreilles, devant ta truffe, ou un peu à distance de toi mais jamais très loin...Ces photos seront réunies dans un album à l'ancienne, comme si je craignais de t'oublier... En plus d'être beau dans ton cœur comme il est exceptionnel de l'être chez nous autres, les humains, tu étais très photogénique et laissais rarement indifférent, tu sais. Même très affaibli et amaigri pendant les dernières fêtes, tu étais là, comme faisant un pied de nez à la maladie... La veille de partir, tu m'as montré que tu voulais faire une ballade, courte évidemment, mais tu l'as faite, ce 31 décembre au soir... incroyable.... Si dimanche n'avait pas été dimanche, je t'aurais emmené chez le vétérinaire pour ton ultime visite car ton arrière train ne tenait plus, mais... Tu m'as fait un dernier bisou alors que je te parlais juste avant de convulser, ce triste soir du 1er de l'an, puis tu t'es éteint... Le lendemain matin, à l'ouverture de la clinique, j'y étais avec toi bien entendu, totalement dévastée, le vétérinaire qui m'a reçue, m'a dit que tu m'avais fait un cadeau et que je n'avais pas à me culpabiliser de ne pas t'avoir emmené plus tôt.... Il n'empêche que je sais bien que sur les derniers jours, tu as forcément souffert, alors oui, la culpabilité est là. Avec ton ancienne vétérinaire de Saint Maur (celle de ton enfance et qui t'a opéré en 2019...), je suis sûre que j'aurais été mieux guidée, simplement parce que plus en confiance, et parce que j'ai revu les résultats de tes prises de sang de 2020 et 2021, je me dis que ta maladie n'aurait pas été découverte aussi tardivement (d'autant plus, chez toi qui était suivi très régulièrement pour ton arthrose)... Mais le temps ne s'écoule que dans un seul sens et ce n'est pas vers l'arrière... Avec un peu de recul aujourd'hui, je me dis aussi que tu es parti chez toi, sur ton plaid, que j'étais là et que l'essentiel pour toi était peut être cela, ma présence... Mon cœur avait raison de t'aimer et tu y auras ta place aussi loin dans le temps que dureront ma mémoire et ma vie, j'en fais le vœu. Étoile de ma vie, capitaine de mon âme. Merci mon loulou, ma dagadouille, mon coquin le cocker, mon arbre à feuilles car les feuilles d'automne (ta saison) adoraient se prendre dans ta fourrure... et tous ces p'tits noms que je prenais tant de plaisir à te prêter.... J'allais oublier de te redire cette petite phrase que tu as entendue pendant des années presque chaque soir : que ta nuit soit bordée d'étoiles et d'amour, et des plus beaux rêves de l'univers, et de la galaxie toute entière. Bonne nuit Domino. Ta maman, ton idole, ton amie.

A ta fidélité et à la mienne - Céline

DOMINO photo - 1
DOMINO photo - 2

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

20 commentaires

  • Je partage votre douleur

    De : TAMI1949

    02/02/2023 à 11:53:10

  • De : TAMI1949

    02/02/2023 à 11:53:00

    un texte d'hommage à Domino magnifique, bon courage Céline ...

    Christèle et Tami

  • De : Valentine124

    01/02/2023 à 01:59:34

    Chère Céline, 

    Je viens vers vous aujourd’hui pour vous dire un énorme merci pour votre passage sur l’hommage de Bill, cela m’a beaucoup touchée. 

    À mon tour de venir voir votre si adorable Domino, quel magnifique toutou 

    Il est au paradis, et son étoile brille dans le firmament, il est maintenant votre ange-gardien. 

    Rendons-lui hommage aujourd’hui en se rappelant les bons souvenirs qu’il a si chaleureusement laissés dans votre cœur. 

    Plein de doux câlins s’envolent directement vers lui à l’instant même. 

    Avec toute mon amitié, portez vous bien surtout.

    Martine et Bill

  • Je partage votre douleur

    De : binouchette2

    30/01/2023 à 20:47:18

  • L'amour est éternel

    De : binouchette2

    30/01/2023 à 20:47:16