Doudou

Doudou

2008 - 2019
Femelle

Né(e) le : 01 août 2008
Disparu(e) le : 25 juillet 2019

De : 0


Maître·sse : helene.loy


Signe particulier :
petites pattes; dent cassée; son ventre clair


Friandise préférée :
jambon


Jouet préféré :
tige des plantes, ficelles, ou plumes


Meilleurs amis :
Fanta; Fiji; Tara

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

Léo
Léo
Romy

En mémoire de Doudou

13 8 30

Mon petit chat, mon petit bébé, mon petit cœur. Il y a deux nuits je t'ai retrouvée morte sous mon lit, je ne pourrais jamais, jamais oublier le sentiment que j’ai ressenti, mon cœur, en voyant tes petites patounnes. Nous t’avions cherché toute la journée car tu avais disparu, et le jour où l’on t’a Cherché nous rentrions de voyage. Mamie t’avais bien gardé pourtant. Lorsque nous sommes rentré tout le monde a cherché partout et moi comme une imbecile j’ai vite fait regarder sous mon lit parce que d´habitude tu n’y étais jamais. Et je n’aurais jamais penser ce qui est arrivé, tu étais en forme quand je suis partie, enfin tu en avais l’air. Tu avais l’air bien, et simplement fatiguée par cette canicule. J’ai même fait une sieste l’après midi au dessus de toi sans même savoir que tu y étais. Je culpabilise tellement de ne pas avoir mieux regarder mon cœur. Je sais que tu étais morte depuis un jour et que même en arrivant quelques heures avant je ne t’aurais pas sauvée, mais je me sens coupable de t’avoir vu mon cœur, seulement une quinzaine d’heure après être rentrée. Même qu’avant ma sieste il me tardait de m’endormir pour que quand je me réveille maman et papa me disent que tu étais rentrée. Malheureusement je me suis réveillée et tu n’étais pas là, enfin si mais sous mon lit et morte. Mon cœur. Je n’oublierais jamais à quel point tu as illuminé mes journées, à quel point tu as été importante, à quel point je t’ai simplement aimé. Lorsque tu étais vivante je me rappelle de parler souvent du fait que je n’arrivais à trouver aucun mot pour d’écrire la grandeur de mon amour pour toi. Je t’aimais plus que l’infini. Tu as été mon premier chat, et tu seras toujours ma petite doudou. Aujourd’hui ça fair seulement deux jours que je t’ai trouvée et à chaque fois que je vois un objet ou un endroit dans la maison je ne peux m’empêcher de me rappeller ce que tu faisais la. La terrasse de la table où tu montais pour te faire peigner, l’escalier où tu nous espionnais, le couloir où tu sortais pour faire ta chipie. Ton odeur me manquera tellement, toute ma vie est chamboulée, et je sais que de nombreuses personnes vont trouver ça stupide mais c’est toi qui m’a appris à ne plus avoir peur la nuit, puisque tu veillais toujours toujours toujours sur moi. Parfois je t’embêtais un peu trop et tu me mordais mais deux heures après nous étions sur le lit à faire des gros câlins. Qui je vais embrasser maintenant ? Qui je vais aller chercher à 3:00 du matin pour faire un câlin parce que j’en ai besoin ? Qui va veiller sur moi la nuit ? Qui va me rassurer ? Qui ? Personne, puisque tu n’es plus là. Tu n’es plus là, et je ne sais pas comment je vais me remettre de ta perte, je vais y arriver mais j’aurai beaucoup de mal. Tu étais mon amour number one dans mon cœur, après ma famille proche tu étais celle que j’aimais le plus même avant mes meilleurs amis, puisque tu étais ma meilleure amie. Le chat d’a côté est venu te faire un petit hommage avant que je ne te retrouve j’aurais du comprendre. Il s’est couché dans le jardin après avoir bu dans la piscine. Normalement si tu étais là tu l’aurais chassé puisque tu le détestais, mais je commence à croire que vous aimiez bien vous battre finalement vu sa réaction. Je ne sais pas pourquoi tu es morte, je ne sais pas pourquoi tu as eu cet hématome dans ton ventre et comment tu te l’ai fais mais en tout cas sache que savoir que tu as souffert a un moment donné me tue. Mon cœur, je t’aimerais pour toujours, même si je suis la personne la plus rationnelle de la famille et que je ne crois pas en dieu ou en la spiritualité en général, je crois que nous avions bien une connexion toi et moi. Rien que le fait que tu sois venue mourir sous mon lit m’honore d’un côté mais savoir que je n’étais pas là et à New York lorsque tu t’es éteinte me rend malade. A présent tu ne ressens plus rien mon chat, tu es morte, mais je t’aime plus que n’importe quoi, et je sais que ça va être très dur mais je vais me remettre de ta perte mon cœur. Je te le promets parce que même si tu es un chat et que tu n’as pas la capacité (je pense) de penser à mon futur de ton vivant je le ferais quand même. Il me faudra du temps parce que j’ai perdu le premier amour de ma vie. Merci pour tous ces beaux moments, merci mon cœur, merci, je t’aime pour l’infini et plus encore. Ton Hélène, ta sœur, ta fille, ta mère, et surtout la personne qui t’a donné le plus d’amour qu’elle a pu.

Hélène Loy

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

30 commentaires

  • Je partage votre douleur

    De : puce62

    13/08/2019 à 14:39:24

  • De : puce62

    13/08/2019 à 14:39:11

     

    Hélène

    Triste histoire :-( 

    Très beau votre chat Doudou, il est maintenant sur la felinosphère en paix

    Courage à vous.

    Isa

     

    Tu n'es plus là où tu étais mais tu es partout où je suis

    Victor Hugo 

    Doudou est sur la felinosphère en paix

    Courage à vous.

    Isa

     

    Tu n'es plus là où tu étais mais tu es partout où je suis

    Victor Hugo 

  • De : ebène2004

    09/08/2019 à 19:59:52

    Un bel hommage à votre Doudou d'amour. Je comprend et partage votre douleur car j'ai perdu mon bel Ebène le 1er juin dernier et depuis je reste inconsolable. Je sais que l'absence de votre compagnon sera difficile à supporter mais il faut garder le positif et dans votre coeur il ne mourra jamais.

  • Je partage votre douleur

    De : Tyler1106

    08/08/2019 à 17:12:40

  • Repose en paix

    De : Mikkimed

    06/08/2019 à 10:22:11