Shanel

Shanel

2007 - 2019
Femelle

Né(e) le : 17 juillet 2007
Disparu(e) le : 05 août 2019

De : VIREUX MOLHAIN


Maître·sse : meganou08


Signe particulier :
Son pelage formait un coeur sur chacun de ses flans


Friandise préférée :
Catisfactions


Jouet préféré :
Les souris et les oiseaux (une vraie chasseuse)


Meilleurs amis :
Luna
notre chienne partie il y a quelques années maintenant

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

SHANEL

En mémoire de Shanel

12 8 32

J’ai eu plusieurs chats dans ma vie et chaque perte a été difficile mais mon dieu ce que c’est dur avec toi…toi que j'ai aimé plus que tout, toi qui m’as donné tant d’amour pendant 12 merveilleuses années. Tu as été la chatte la plus câline et aimante que j’ai jamais connu. Mon petit bébé, nous étions 2 âmes sœurs toi et moi, une âme animale et âme humaine mais 2 âmes quand même et je profite de cet espace pour soulager ma peine en relatant ton histoire. Shanel a vécu 12 années sans aucun souci. C’était une chatte en très bonne santé qu’un ami m’a donné après sevrage. Elle était assez sauvage car elle passait tout son temps dehors à chasser à droite à gauche ou à se prélasser dans le jardin. Elle ne se laissait porter par personne d’autre que moi et j’adorais l’écouter ronronner contre moi. Notre rituel le soir après le repas, je la montais dans ma chambre, la posais sur mon lit et elle venait d’elle-même se loger dans mes bras, contre mon cœur, sous la couette à ronronner de toute ses forces. Et ça depuis tout bébé ça n’a jamais changé. Elle aimait sa tranquillité, comme beaucoup de chat mais elle a toujours été là pour moi quand j’en avais besoin. Depuis quelques temps nous avons constaté son amaigrissement malgré le fait qu’elle se nourrissait plusieurs fois par jour. Nous avions pris l’habitude car elle était grosse l’hiver quand elle restait au chaud et maigre l’été quand elle vadrouillait. Et puis un jour (lundi dernier) elle est rentrée complètement essoufflée, elle respirait la gueule ouverte et manquait d’air. Ni une ni deux, je l’emmène chez le véto et je savais que ça ne serait pas une partie de plaisir pour elle, qui n’y était allée qu’une fois dans sa vie pour sa stérilisation et ses vaccins. La véto constate un épanchement (liquide dans la cage thoracique) ainsi qu’une tachycardie et me donne des antibios et de la cortisone. 2 jours après aucune amélioration et je la regarde souffrir de ce mal qui la ronge de l’intérieur. Je décide donc de la reconduire pour des examens complémentaires. Elle était de nouveau stressée mais c’était pour son bien. Résultat hospitalisation une nuit. Le véto lui a ponctionné en tout 2OO ml de liquide jaune dans la cage thoracique et l’abdomen et le pire dans tout ça, c’est qu’elle a contracté La PIF, un virus mortel qui se transmet de chat à chat, un peu comme un sida. C’est un virus (corona virus) dans l’intestin, que tous les chats peuvent avoir et qui peut muter dans les autres organes. Ce fut le cas de Shanel. Je suis dans tous mes états quand j’entends ce mot « mortel » je ne veux pas y croire. La faute à pas de chance apparemment. Et nous ne pouvons rien y faire. Je la ramène donc à la maison, avec des compléments alimentaires (seulement), il n’existe aucun traitement pour cette grave maladie. En clair je devais profiter de ces quelques jours avec elle. J’ai bien compris qu’il fallait dire au revoir. Nous sommes jeudi quand je la ramène à la maison. Les 2 premiers jours j’ai constaté une amélioration (un espoir), forcement sans tout ce liquide Shanel respirait de nouveau, faisait sa toilette et avait un appétit d’ogre. Elle reprenait même du poids. Seul hic, elle passait ses jours et ses nuits couchés sur le ventre en respirant toujours vite et en ne trouvant jamais le sommeil. Elle etait l'ombre d'elle même et tenait bon mais je suis sûre que je l'aurais retrouvée morte seule si je n'avais pas fait ce que j'ai fais. Elle essayait même de venir contre moi dans le lit mais la position l’incommodait. Au bout de 3 jours, j’ai dû prendre la décision que je redoutais tant : l’euthanasie. Pour la suite je vais m’adresser à toi directement mon petit chat d’amour. Je n’ai quasiment pas dormi pendant une semaine à rester à ton chevet. Te nourrir et te donner à boire toutes les 3 heures étaient fatiguant aussi bien pour toi que pour moi mais ton bien être était plus important que le mien. Le lundi 5 août a été une des pires journées de ma vie. Une journée très compliquée au boulot car plus les heures passaient plus l’heure fatidique arrivait. Puis vient 16H00, le moment d’aller te chercher, j’en ai eu la nausée de stress. Je suis arrivée dans le jardin où tu te cachais, à l’agonie comme tous les jours et tu as pu dire au revoir à ma maman qui s’est aussi beaucoup occupée de toi toute ta vie quand j’étais absente. Nous sommes ensuite parties toute les deux en voiture et mon dieu que j’avais mal de te voir si stressée, tu me parlais presque avec ton regard me suppliant de rentrer. Mais nous voilà arrivées. Le verdict est sans appel, ton corps était de nouveau rempli de liquide, tu as bien du le sentir et tu allais continuer de t’enfoncer d’après le veto, tes organes auraient lâché les uns après les autres et tu allais mourir, certes à la maison, mais dans de grandes souffrances et peut-être seule qui sait? J’ai dû prendre cette décision horrible de t’accompagner dans la mort. Et tu sais ce qui a été le plus dur pour moi ? De voir que tu étais pleine d’énergie chez le veto. Le stress et la peur te donnaient de l’adrénaline et ça donnait l’impression que tu allais bien. Tu avais peur et tu pensais très certainement rentrer à la maison le soir même. Tu t’es peut-être même sentie trahi sur le moment car tu ne savais probablement pas que tu mourrais de cette maladie. Moi je le savais et c’est parce que je t’aimais plus que tout que je voulais t’épargner ces horribles souffrances. Le veto nous a laissé un moment d’intimité. Ton départ a été très dur à supporter. Contrairement à un chat mourant, tu ne t’es pas laissé facilement attrapée, heureusement j’étais là pour te serrer dans mes bras. Sache que j’ai vraiment fait ça par amour et que je souffre bcp de ton absence. 1ère piqure, tu as émis un petit cri de douleur (et oui une piqure ça ne fait pas du bien) et puis tu as cessé de lutter. Je regrette seulement de ne pas t'avoir porté dans mes bras au moment de la piqure mais tu étais tellement stressée que tu aurais surement tenté de t'échapper. J'ai préféré te laisser sur la table mais en passant mes bras tout au tour de toi pour que tu saches que j'étais là avec toi. On s'est regardé dans les yeux et tu es partie, il n'y avait plus cette lueur dans tes yeux. Tu t’es apaisée tout doucement et ton esprit a quitté ton corps mais tes yeux et ta gueule sont restés ouverts avec quelques réactions musculaires indépendantes de ta volonté. Une image qui m’a hanté cette nuit-là (souvenir atroce) 2ème piqure, ton cœur s’arrête en douceur et ta respiration aussi. J’ai cru mourir avec toi à ce moment-là, mon cœur s’est tordu et j’ai pleuré de toute mes forces mon bébé. J’espère que tu as compris pourquoi j’ai fait ça et que tu as su que je ne t’ai pas abandonné, je suis restée près de toi tout le long. Sur le coup, quand le véto m’a demandé si je voulais récupérer ton corps j’ai dis « non » et je suis partie effondrée. Et puis une heure après je rappelais car j’avais changé d’avis, je voulais que tu reposes dans ta maison près de moi. La nuit a été difficile car j’étais pleine de culpabilité. Et cette vision de toi qui meurt c’est très dur à accepter mais je tiens à rassurer les personnes qui passeront par-là, une fois que le produit a fait effet, l’animal ne vous voit plus, ne vous entend et ne vous sent plus. Il est déjà loin, même si ses yeux sont ouverts ou que son corps bouge. Mais s’il vous plaît, même si c’est dur, ne soyez pas égoïste et ne laissez pas votre bête mourir seul. Vous êtes son monde, il vous cherchera du regard et ne comprendra pas pourquoi vous l’abandonnez. Pensez-y ! c’est 10 min de souffrance, vous pouvez faire ça pour lui et si vous n'y arrivez vraiment pas, essayer de demander à un membre de votre famille qui est peut-être moins attaché de rester près de lui quand même pour ne pas qu'il se sente seul. Aujourd'hui (mardi 6 août), je suis retournée te chercher. Le gentil véto t’as mise dans un beau petit cercueil en carton. Je t’ai ramené à la maison et j’ai écrit ton nom dessus avec la mention « Je t’aime ». J’ai aidé à creuser ta petite tombe dans le jardin, là où tu adorais dormir. Et puis avant de te mettre sous terre, j’ai eu envie de te voir une dernière fois. J’ai ouvert ton cercueil et là quelle douce surprise ! Tu dors paisiblement, tu as les yeux et la gueule fermés, tu es belle et si douce, on dirait presque que tu respires. Du coup je prends énormément de plaisir à te caresser, à t’embrasser et à te parler pour te dire au revoir. Je prends quelque dernières photos (non ce n’est pas glauque tu es si belle dans ton sommeil). Il est maintenant temps pour nous de se dire au revoir pour toujours. Tu es partie en une semaine jour pour jour. Une maladie foudroyante qui nous prend de court et qui me mets en colère. Mais je garde en tête que tu reposes maintenant en paix dans ta maison familiale où nous avons passé 12 longues années remplies d’amour. Tu ne souffres plus, tu dors enfin et tu as certainement retrouvé Luna au paradis. Je t’écris ces mots depuis notre lit dans lequel tu ne dors plus. Ça me fend le cœur et ton absence me pèse beaucoup. J’ai pris un plaid contre moi et j’écoute tes ronronnements que j’avais pris soin d’enregistrer avant ton départ. J’espère que ce sera moins dur avec le temps. Je prendrais bien soin d’apporter toute ta nourriture aux petits chats dans le besoin au refuge. En tout cas ça m’a fait du bien d’en parler ici et je sais que je serais comprise. Je te laisse t’en aller mon ange et n’oublies pas que je t’aimerais toute ma vie et que je ne t’oublierais jamais mon cœur, mon bébé, ma beauté, ma sansue d’amour. Tu me manques déjà terriblement. Ta maman qui t’aime.

Mégane

Shanel photo - 1
Shanel photo - 2

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

32 commentaires

  • Je partage votre douleur

    De : CecilouCaps

    17/08/2019 à 23:08:16

  • De : ebène2004

    17/08/2019 à 20:07:24

    Quelle adorable petite chatte, je comprends votre peine et la partage car j'ai perdu le 1er juin mon adorable Ebène et c'est vrai la vie est difficile sans nos chers compagnons. Ne vous culpabilisez pas, rappelez-vous tous les bons moments passés ensemble. Dans votre coeur, Shanel reste vivante à jamais.

  • Dans nos coeurs pour toujours

    De : Wicasa

    17/08/2019 à 00:07:27

  • De : voisinemj

    16/08/2019 à 16:48:58

    Bonjour,

    Ayant un bras fracturé, je ne peux écrire de longs messages actuellement, mais je tiens à vous adresser toute ma compassion et mon très amical soutien. Cette rubrique est formidable et vous aidera énormément. Courage !

    la "maman" de Zébulette

  • Repose en paix

    De : dorifore

    16/08/2019 à 11:35:20