Réglisse

Réglisse

2007 - 2020
Femelle

Né(e) le : 01 avril 2007
Disparu(e) le : 27 janvier 2020

De : ST GENIS LAVAL


Maître·sse : juju86


Signe particulier :
Caractère bien trempé!


Friandise préférée :
Crevette


Jouet préféré :
Les papiers de bonbons ou chocolat


Meilleurs amis :
Piou-piou;Floflo

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

En mémoire de Réglisse

17 10 35

Nous avons partagé presque 13 années de vie ensemble. Tu as été une compagne tellement attachante malgré ton sale carafon! Nos moments complices vont énormément me manquer. Mon chat fou, ma mimine ou encore mon cœur bouchon... tous ces surnoms car je ne t'appelais jamais par ton prénom, Réglisse. Hier il a fallut prendre cette décision horrible, te faire euthanasier... Je ne doute pas de ça car jamais je ne t'aurais laisser te dégrader encore plus. Sans aucun espoir j'ai souhaité que cette situation s'arrête au plus vite. Ton absence me perturbe énormément. Tu me manque cruellement. Je t'aimerais toute la vie. Bon voyage au pays des matous????❤

Julie, ta maman d'adoption

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

35 commentaires

  • Repose en paix

    De : Ma pépé

    30/06/2020 à 20:27:37

  • Dans nos coeurs pour toujours

    De : Kitieblackcat

    06/03/2020 à 16:06:24

  • De : VERNETPAUTET

    14/02/2020 à 22:53:19

    Julie,

    Votre hommage à Réglisse nous emplit le coeur de douleur. Il nous rappelle que tant de nous ont dû subir l'épreuve de l'euthanasie. C'est atroce, n'est-ce pas surtout qu'on se demande après si nous n'aurions pas pu differer ce départ de quelques jours. Les vétérinaires sont trop prompts pour nous conseiller cette solution radicale. Ils ne se rendent pas compte les jours et les mois de réflexions qu'ils vont susciter en nous. Après plus de neuf mois, je continue à évoquer la dernière journée de mon Grocha. Allongé sur son fauteuil, il ne voulait plus rien manger. Quand il s'eveillait,  je lui apportait son petit recipient d'eau où il trempait sa langue... Et nous attendions la visite qui devait décider de tout. Sentait-il cela? Si oui, c'est encore plus atroce. Ce droit de décider d'abréger les jours d'une petite créature avec laquelle on a vécu pendant 13 ans pour vous, 14 pour moi, avec laquelle on a eu tant de joie, avec laquelle on n'a jamais oser evoquer moment de la fin, ça a été le moment le plus difficile de ma déjà longue vie. Pire que les deuils humains auxquels j'ai eu à faire face. Je sais, c'est terrible ce que je dis mais c'est ainsi. Peut être est-ce le fait que je suis moi même proche de l'instant fatal... et que je ne crois pas au pays des matous ni à celui des hommes.

    Je partage votre douleur et insuffle tout le courage que peux dans ces quelques mots pour vous aider à surmonter cette douloureuse épreuve.

    Michel

  • Je partage votre douleur

    De : Tyler1106

    12/02/2020 à 11:40:18

  • Je partage votre douleur

    De : mariecath

    07/02/2020 à 20:00:06