Maya

Maya

2002 - 2020
Femelle

Né(e) le : 10 novembre 2002
Disparu(e) le : 09 juin 2020

De : 0


Maître·sse : tamoun


Signe particulier :
fidèle, battante et craintive


Friandise préférée :
Les steaks découpés en petits morceaux le dimanche


Jouet préféré :
Ton fil


Meilleurs amis :

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

MON ANGE LULU

En mémoire de Maya

16 14 36

Ma Maya, ma biloute, ma petite reine, depuis hier, on est séparées toi et moi. J'aime à penser que tu es au paradis des chats en train de courser Pupuce et de sauter sur Caramel. Tu as toujours été une battante : je te fais confiance pour t'y faire ta place pour l'éternité. Je voudrais tant que tu puisses m'envoyer des signes que tout est OK sans moi. Ici, c'est dur, ma "mouille". La maison a perdu son âme et moi, mes repères. Les maladies que l'on t'avait diagnostiquées il y a un an (IRC et hypethyroïdie) nous avait rapprochées plus que jamais. On a géré tes traitements comme des pros toutes les deux. Tu ne recrachais que rarement ton nélio et tu avais ton apelka à heures fixes! Je ne vivais plus que pour t'aider à bien vieillir et à gérer cette arthrose qui t'handicapait. J'avais aussi compris que tu étais quasi sourde et que je devais siffler pour m'annoncer. On avait notre routine. Alors, vendredi quand j'ai constaté que tu n'avais pas mangé et que tu dormais plus, j'ai eu ce mauvais pressentiment... confirmé le lendemain par ton visage gonflé. J'aurais voulu croire que ça n'étais qu'une conjonctivite mais ça ne dégonflait pas malgré les anti-inflammatoires. La morphine reçue dimanche ne t'a pas incitée à manger. J'ai flippé louloute... surtout que tu avais maigri. Hier, j'ai compris. On t'imposait en plus une tumeur. Je n'ai pas voulu te faire subir des examens. Les déplacements te stressaient... et puis pour quoi faire ? On savait toi et moi qu'un traitement n'aurait plus été compatible avec tes autres pathologies. Quand la vétérinaire m'a confirmé que tu souffrais, la décision de te laisser partir s'est imposée à moi. Et pourtant pendant un instant, j'aurais aimé que tu puisses parler pour me confirmer que tu étais d'accord. Ton regard, lui, n'était déjà plus vraiment là. J'espère que tu as compris. Tu es partie sereinement dans mes bras chez nous et tu es maintenant sous le lila pour toujours. Tu as été un "chat de hasard" comme l'a écrit Annie Duperey dans un superbe livre. Un chat qui vous choisit pour s'en sortir. Pour vivre. Tu t'es ainsi extirpée de ton premier foyer où tu étais maltraitée pour trouver refuge chez nous et tu m'as choisie pour t'aimer. Et en retour, tu m'as aimée inconditionnellement. Merci pour ces 16 ans passés ensemble. Merci pour tous ces matins où tu venais me réveiller pour te blottir contre moi. Tu as été le meilleur chat pour moi. Je t'aime ma Maya. Repose en paix.

S. V.

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

36 commentaires

  • Je partage votre douleur

    De : mariecath

    16/06/2020 à 08:15:31

  • L'amour est éternel

    De : capitout

    15/06/2020 à 18:26:58

  • Je partage votre douleur

    De : floisis

    15/06/2020 à 09:21:40

  • Dans nos coeurs pour toujours

    De : floisis

    15/06/2020 à 09:21:37

  • Dans nos coeurs pour toujours

    De : puce62

    14/06/2020 à 17:19:16