Fantôme

Fantôme

2010 - 2020
Mâle

Né(e) le : 15 janvier 2010
Disparu(e) le : 24 juillet 2020

De : 0


Maître·sse : EmilieO_FANTOME


Signe particulier :
Un grand chat plein d'amour dans les yeux


Friandise préférée :


Jouet préféré :


Meilleurs amis :
Ilou
Mimimarron
Beky
M'nou
Hailey
Mila et Caline

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

ERIKA

En mémoire de Fantôme

13 11 32

HOMMAGE A MON GRAND AMOUR - FANTÔME Un chat adopté en octobre 2014 au Refuge de l'Angoumois - SPA Charente À mon grand amour, Je suis allée te chercher à la SPA, cela faisait déjà 5 ans que tu avais grandi et que tu vivais derrière les barreaux. Tu étais très réservé, méfiant, craintif... Lorsque je suis venue à la SPA, je cherchais un chat adulte, qui avait peu de chance d'être adopté, je voulais apporter de l'amour et du bonheur et pour la première fois en 5 années, tu es sorti de ta cachette, tu étais toujours sous une couverture sur un vieux fauteuil et tu es venu te frotter dans mes jambes avec l’énergie du désespoir, j'ai su à ce moment-là que c'était toi... Tu as mis au moins 2 mois à seulement sortir du carton que je t'avais installé sous mon bureau, dans une pièce au calme, tu étais tellement peureux. Mais les années ont passés & tu t'es métamorphosé en 1 chat courageux et extrêmement câlin. Tu ne te cachais plus quand venait des invités, tu allais même sur leurs genoux, nous avons traversé ensemble tellement de belles choses et tellement d'amour que ta disparition me laisse un immense vide qui m'anéanti totalement... Tu seras pour toujours mon GRAND AMOUR, mon 2ème chien, je n'avais jamais eu un chat aussi loyal, fidèle et aimant, tu étais exceptionnel et je suis tellement désolée de t'avoir fait passer tes 3 derniers jours, seul, dans une cage chez le vétérinaire, nous pensions pouvoir te sauver… Une insuffisante rénale... énoncée par le véto le 13 juillet et nous mettons déjà fin à tes jours le 24 juillet car tu ne peux plus uriner seul... Je n'ai pu passer que 5 tristes minutes avec toi avant le retour du vétérinaire, tu étais si triste, ton regard était plein de malheur, tu as dû croire que je t'avais abandonné... Je suis tellement désolée, je porte sur mes épaules le poids de la culpabilité d'avoir été obligé de te faire euthanasier, la véto m'a dit que tu souffrais, pourtant dans ton regarde je voyais que tu n'aspirais qu'à une seule chose : rentrer chez nous... je n'ai pas pu t'accorder cette dernière volonté, tu le méritais tellement, je suis tellement désolée… La douleur & la peine m’accablent complètement et j’ai dû te regarder mourir alors que tu avais toujours envie de te battre et de vivre. J’aurais pu te ramener quelques heures à la maison mais la vétérinaire m’a dit que tu allais souffrir, je n’ai pas su quoi faire, je ne voulais pas que tu souffres, tu n’avais plus aucune chance et pourtant la vie était toujours là… J’ai regardé la lumière et l’amour dans ton regard s’éteindre à tout jamais, tu es parti et une partie de mon cœur et de mon âme sont morts au même instant. Je ne sais pas où tu es maintenant, je t’ai ramené chez nous, je t’ai enterré, mais tu ne saurais jamais que tu es revenu à la maison… J’espère que tu pourras un jour me pardonner, je suis tellement désolée mon amour. Merci d’avoir partager tout ces moments avec moi, tu étais toujours là et ton amour m’a porté pendant toutes ces belles années. J’espère t’avoir apporté également tout mon amour, même si j’ai le sentiment de t’avoir trahi à la fin de ta vie et la culpabilité me ronge. Je t’aime pour toujours mon amour ! À mon Fantôme.

Emilie O

Fantôme photo - 1

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

32 commentaires

  • Dans nos coeurs pour toujours

    De : NARCISSETTE

    31/10/2020 à 18:10:41

  • De : VERNETPAUTET

    20/10/2020 à 23:29:08

    Emilie,

    Votre histoire avec Fantôme est déchirante et me remue au plus profond de mon coeur. Quel dommage que vous n'ayiez pu aller jusqu'au terme d'une vie normale de chat. Je comprends votre désespoir et partage votre douleur. Ces animaux sans méchanceté, sans malice, qui nous font confiance malgré toutes les horreurs dont certains sont capables révèlent en nous ce qu'il y a de meilleur. En cela nous leur devons beaucoup.

    Les remords qui vous assaillent autour de ce geste insensé par lequel nous nous arrogeons le droit d'abréger leurs jours sont communs à nous tous qui en sommes passés par là. Vous avez cru voir dans l'oeil de fantôme le désir de rentrer chez lui où il aurait pu mourir tout seul. Cette vision risque de vous hanter à jamais. Mais combien avait-il encore de jour à vivre? Moi pour prendre la même décision pour Grocha, je me suis livré à ce calcul. Et j'espère pouvoir m'appliquer a moi même la même sentence quand le moment sera venu.

    Je n'ai pas eu le courage d'assister à la piqûre.  Parfois je le regrette, d'autres fois non. Même après un an et demi, je continue à rouler cela dans ma tête.  Est-ce plus dur que que d'assister à son départ. Je ne sais pas. Moi aussi je lui ai demandé pardon et je continue chaque jour à le faire.

    Avec toutes mes condoléances.

    Le papa de Grocha.

  • Repose en paix

    De : NARCISSETTE

    18/09/2020 à 10:13:03

  • Je t'aimais plus que tout

    De : puce62

    20/08/2020 à 18:16:00

  • De : puce62

    20/08/2020 à 18:15:21

     

    Emilie

    J'ai lu votre hommage, je me suis retrouvée dedans lorsque j'ai perdu

    mon Gribouille, en vous lisant j'avais les larmes aux yeux.

    Je culpabilise aussi beaucoup de lui avoir pris sa vie, il était soit disant

    au bout du rouleau, je n'ai même pas eu 5 mn avec lui pour lui dire adieu, le

    veto à fait sa piqure sans me prevenir.

    Gribouille était agè avec un cancer entre les homoplates et une insuffissance rénale.

    J'aurais tout donné pour le garder encore.

    Je compatis à votre douleur, je sais comme c'est difficile à vivre la perte de son bébé.

    Fantôme repose en paix sur la félinosphère.????

    Courage à vous

    Isa maman de Gribouille 

     

    Tu n'es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis.

    Victor Hugo