GROCHA

2002 - 2019
Mâle

Né(e) le : 29 juin 2002
Disparu(e) le : 06 mai 2019

De : CHALON SUR SAONE


Maître·sse : VERNETPAUTET


Signe particulier :
pelage couleur roux-pastel


Friandise préférée :
émincé de filet de poulet


Jouet préféré :
plume agitée au bout d'une tige


Meilleurs amis :
CESKA

Vous avez été touché(e) par cette page, découvrez ici d'autres témoignages.

En mémoire de GROCHA

9 21 74

5 ans sans GROCHA GROCHA, il y a juste 5 ans que j’ai déposé sur ton front, entre tes deux oreilles, le dernier baiser de notre vie commune. Ce dernier baiser qui ne cesse de me hanter depuis... Oh, je sais. Tu n’appréciais pas trop cette pratique bien humaine que nous avons d’ainsi témoigner notre affection à un être aimé. Mais, ce jour-là, c’était un baiser de mort que je te donnais en quelque sorte puisqu’il autorisait de mettre un terme à ta vie sans savoir si tu étais d’accord. Un droit quasi sacré que nous nous arrogeons, nous les humains, vis-à-vis de vous les animaux. Une notion dont, sur le coup, nous ne mesurons pas la portée, impréparés que nous sommes à admettre que vous devez bien nous quitter un jour. Ce jour, ce fut le 6 mai 2019, il y a précisément 5 ans. Comme cela paraît lointain et proche à la fois. J’ai l’impression d’avoir vécu ainsi esseulé la moitié de ma vie ! C’est la dégradation rapide de ton état de santé dans les jours précédents qui m’a décidé à te livrer ainsi, sans défense et sans protestation, à cette maudite piqûre apte, instantanément, à faire cesser les battements de ton petit cœur dont les palpitations m’accompagnaient depuis près de 14 ans. Ces battements que j’aimais tant écouter à travers ton beau pelage roux-pastel quand tu me permettais de poser mon oreille contre ta fourrure, si douce et à m’y mêler mes doigts. J’y goûtais tout le bonheur du monde sans réaliser qu’un jour, j’en arriverais là : interrompre tout cela. Comme j’aurais aimé que le destin vienne directement en décider… Cinq ans que j’ai dû consentir tout d’un coup cette déchirante opération pour soi-disant abréger tes souffrances … Mais souffrais-tu vraiment ? Qu’en sais-je donc sinon que tu étais devenu vieux plus vite que moi selon une loi de la nature mal faite qui ne nous permet de vivre hélas ensemble qu’un temps limité. Ah synchroniser la durée de vie des animaux avec celle de ceux ou celles qui les on a tant aimés… Pourquoi n’est-ce pas possible ? Ainsi interrompre la vie d’une petite créature venue mettre son destin entre nos mains est un déchirement dont on ne se remet jamais. N’est-ce pas la pire des décisions à prendre que nous autres les humains n’osons même pas nous l’appliquer à nous-mêmes quand le moment en est venu ? Ah encore quelques mois, quelques années, à vivre ensemble, combien de temps étais-je prêt à sacrifier à ce bonheur. Au point quece temps fictif se prolonge parfois dans mon inconscient : en rêve ou, réveillé en sursaut, je reste quelques minutes persuadé et hagard, ivre de cette évidence : GROCHA est encore vivant ! Et je voudrais le clamer à tous ceux qui m’entourent : Grocha n’est pas mort ! Je viens de le voir, de l’entendre… Hélas la réalité s’impose bien vite. Et ces 5 années sans toi émaillées de quelques illusions éphémères sont le pire des calvaires. L’impossibilité de me reposer en te sachant endormi, là près de moi en te sentant frémir, heureux. Le souci permanent que tu ne manques de rien, surtout pas d’eau, depuis que tes troubles rénaux t’avaient obligé à cette quête incessante de l’élément aqueux. Tout cela tourne dans ma tête avec cette envie de la fracasser contre un mur. Qu’on ne puisse à jamais continuer à cheminer ensemble tout au long de cette brève promenade dans la réalité… Subir une vie désormais terne, sans joie véritable, jusqu’au jour où la même fin mettra un terme définitif à notre vécu commun… c’est à cela que je suis condamné. Cinq ans à appréhender chaque mois la fuite inéluctable du temps avec cet enjambement mensuel d’un nouveau 6 du mois qui chaque fois me confronte à cet épisode le plus sombre de ma vie. Heureusement quelques-uns des compagnons des 30 millions d’amis de ce site viennent me réconforter régulièrement, ce qui me permet de ne pas tomber dans le désespoir. Comme si nous étions dans la même galère. Cinq ans pour écrire sur toi tous les mots les plus beaux que tu as fait naître en moi et qui, sans cesse, me laissent insatisfait à la relecture tant je sais que tu vaux mieux que cela. Je te promets GROCHA, avant un an je remplirai enfin ma promesse, un petit hommage sur toi destiné à immortaliser ton passage sur la Terre, ton séjour avec moi, avec nous. Jamais, je n’aurais cru que ce serait aussi difficile… Pardonne-moi pour le retard. Michel, ton papa

MG

Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ? Pour ce faire, il faut vous créer un compte. La création de compte est GRATUITE : Créez votre compte ou bien identifiez vous.

104 commentaires

  • L'amour est éternel

    De : Wicasa

    16/06/2024 à 02:23:22

  • De : Wicasa

    16/06/2024 à 02:22:57

    Carte Papa Fete Chat Marron Animaux gratuit à imprimer (carte 1519)

     

    Ton Grocha bien aimé qui veille sur toi, à chaque instant, car tu es le plus formidable des papas.

    Belle et douce journée à vous, Michel, et encore avec tous mes meilleurs voeux de bon rétablissement, et toutes mes amitiés.

    Mon petit bonhomme chéri se joint à moi

  • Dans nos coeurs pour toujours

    De : Wicasa

    15/06/2024 à 01:51:21

  • L'amour est éternel

    De : Wicasa

    15/06/2024 à 01:51:18

  • De : titipatgas

    15/06/2024 à 00:50:20

    Carte gros coeur blessé et bon rétablissement

     

    Cher Michel, je viens de voir votre message concernant votre hospitalisation et du coup les bonnes nouvelles aussi. Je vous souhaite un bon rétablissement et j'espère que vous allez vite reprendre des forces. Bon courage.

    Toutes mes pensées aussi à Grocha qui j'en suis sûre veille bien sur vous.

    Prenez soin de vous. Avec toute mon amitié. Patricia